5 réflexes pour des courses anti-gaspi

Publié le 26 février 2019

Maxi format, "un produit acheté, le second gratuit"… le marketing nous incite à acheter plus que nos besoins. Résultat une partie finit à la poubelle. Dîtes stop au gâchis avec des gestes simples.

« Qui jette un œuf, jette un bœuf »… Dans le monde, le tiers des aliments destinés à la consommation humaine est gaspillé. Les Français n’échappent pas au gaspillage, nous jetons 30 kg de nourriture par personne et par an soit l’équivalent d’un repas par semaine. Sur cette quantité, 7 kg n’ont même pas été déballés !

Si le gaspillage alimentaire est présent à chaque étape de la chaîne alimentaire, du champ à notre assiette, à notre échelle nous pouvons agir pour réduire ce gâchis. Et ça commence dès les courses en magasin. Un mot d’ordre ORGANISATION. Des courses bien organisées vous permettront de moins jeter de nourriture.

Crédit photo : Pixabay

Infographie gaspillage aliment nourriture poubelle clcv copy copy

1. Réalisez un inventaire

Ouvrez placards, réfrigérateur et congélateur pour réaliser un bilan de ce dont vous disposerez comme aliments dans les prochains jours. Inutile d’acheter des produits que vous avez déjà !

2. Listez vos besoins

Pas d’improvisation lorsque vous faites vos courses. Avant de pousser les portes du supermarché, listez vos besoins. C’est un bon moyen, de n’acheter que ce qui vous sera nécessaire et de ne pas surcharger votre caddie. Pensez à adapter la quantité des aliments listés à vos besoins, surtout pour les produits frais.

3. Planifiez vos menus pour la semaine

Plutôt que de décider, dans le supermarché, de ce que vous allez manger dans la semaine, planifiez vos menus à l’avance en y incluant une journée pour consommer les restes.

4. Mangez avant de partir

Ne faites pas les courses le ventre vide afin de ne pas vous laisser tenter ou succomber aux sirènes du marketing et acheter plus que nécessaire.

5. Vérifiez les dates limites de consommation

Soyez attentif aux dates limites de consommation pour les aliments qui périment rapidement. Vous éviterez de jeter à la poubelle de la nourriture même pas encore entamée.

Petit rappel, il a deux types de dates de péremption. La date limite de consommation (DLC), avec la mention « À consommer jusqu’au…», indique la date à partir de laquelle le produit devient impropre à la consommation. La date de durabilité minimale (DDM) signale la date à partir de laquelle le produit risque de perdre une partie de ses qualités gustatives et nutritionnelles sans devenir toxique. Passée cette date, vous pouvez toujours le consommer sans danger.

 

Source ADEME

Pour toutes autres questions et informations relatives au logement ou à la consommation, n’hésitez pas à nous contacter au 04 90 93 68 81 ou reportez vous à notre site internet www.clcvarles.fr ou facebook www.facebook.com/clcvdupaysdarles


Contact : 04.90.93.68.81

Mail : clcv.paysarles@gmail.com - Formulaire de contact

Nos dernières publications

Sécurité numérique : ne zappez pas les mises à jour

Publié le 9 octobre 2019
C’est un fait, les cyberattaques sur nos ordinateurs, logiciels et nos objets connectés se multiplient. Pour vous en protéger, effectuer leurs mises à jour est essentiel. Les appareils numériques et les logiciels que nous utilisons au quotidien sont exposés à des failles de sécurité. Ces faill...

Gel des taxes sur les énergies en 2019 : récit d’une victoire de la CLCV

Publié le 26 mars 2019
Depuis 6 mois, la CLCV réclame le gel des taxes sur les énergies. La suppression de la hausse des taxes annoncée pour 2019 est l’aboutissement d’une mobilisation totale de la CLCV. Dès août 2017, la CLCV s’alarmait de l’augmentation des taxes sur le carburant. Une hausse d’autant plus ma...

Virement instantané : tarifs et mode d’emploi

Publié le 5 septembre 2019
Comment fonctionne t-il ? Combien ce service coûte-t-il ? Tout ce que vous devez savoir sur le virement instantané. Le virement instantané ou « instant payment » permet de transférer en quelques secondes une somme d’argent en euros entre des comptes bancaires ouverts dans des établissements de l...