Bandeau de la CLCV du Pays d'Arles

Consommateurs, locataires du Pays d'Arles :
contactez l'Union Locale de la CLCV
pour connaitre et faire respecter vos droits.

  • CLCV du Pays d'Arles

L'actualité de la CLCV du Pays d'Arles

Paribas rachète le Compte-Nickel

Cette offre bancaire alternative a su séduire nombre de déçus du guichet

Le Compte-Nickel diffusé dans les bureaux de tabac connaît un réel succès (500 000 clients) et a récemment été racheté par BNP Paribas qui espère voir son nombre augmenter à 2 000 000 de clients d'ici 2020.

Son point-fort : la souplesse

Il suffit d'une carte d'identité française et d'un numéro de téléphone pour ouvrir un compte chez un buraliste. Mais comme d'autres comptes bancaires, il génère des frais dont le niveau global peut varier crescendo selon le niveau d'utilisation.
Par exemple, 20€ pour l'ouverture du compte, 20€ à chaque date anniversaire, 2% du montant déposé en espèces et, entre 0,50€ (en point Compte-Nickel) et 1€ (en distributeur) à chaque retrait d'espèces.

Si certains consommateurs peuvent être séduits par la souplesse de ce compte, il n'est pas la meilleure des solutions pour les personnes qui pensent ne pas pouvoir ouvrir un compte bancaire parce qu'elles ont rencontré des difficultés avec leur banque.

Droit au compte et services gratuits

En effet, l'expression "être interdit bancaire" signifie simplement être interdit d'émettre des chèques pendant une période de cinq ans et non pas l'interdiction de posséder un compte bancaire.

Rappelons - et la CLCV s'est largement investie dans la création de ce dispositif - qu'il existe un droit au compte bancaire. Autrement dit, lorsqu'une banque refuse à un particulier l'ouverture d'un compte courant, elle doit le faire par écrit.
Munie de ce refus, toute personne peut solliciter la Banque de France qui obligera une banque à lui ouvrir un compte avec les services bancaires de base, qui sont, eux, entièrement gratuits. Et ses services bancaires sont assez proches de ceux qui sont associés au Compte-Nickel : pas de chéquier, pas de découvert autorisé, carte à autorisation systématique et possibilité de passer des virements et des prélèvements.
Par ailleurs, il existe aussi une offre à bas coût que les banques doivent proposer à leurs clients fragiles (cliquez sur Lire la suite pour plus de précisions)

Commissions plafonnées

Les offres, droit au compte et offre populations fragiles, permettent de bénéficier d'un plafond des commissions d'intervention facturés en cas d'irrégularités de fonctionnement sur le compte : soit 4€ par opération et 20€ par mois, contre un plafonnement de 8€ par opération, et 80€ par mois pour les autres clients.

Banques : une offre à bas coût pour les clients fragiles

Depuis le 1er octobre 2014, les banques doivent proposer une offre spécifique aux personnes qui se trouvent en situation de fragilité, eu égard notamment au montant de leurs ressources. Encore faut-il répondre aux conditions pour pouvoir en bénéficier.

Les personnes concernées

La banque doit apprécier la situation en fonction de l’existence d’irrégularités de fonctionnement du compte ou d’incidents de paiement et de leur caractère répété constaté pendant 3 mois consécutifs, du  montant des ressources portées au crédit du compte et de tout élément dont elle aurait connaissance de nature à occasionner des incidents de paiement, notamment  les dépenses portées au débit du compte.

Les personnes ayant un dossier de surendettement déclaré recevable ou inscrites pendant 3 mois consécutifs au fichier de la banque de France suite à l’émission de chèque sans provision ou au retrait de carte bancaire sont également considérées comme étant en situation de fragilité.

Ce que l’offre comprend

Cette offre, dont le tarif ne peut dépasser 3 euros par mois - montant qui sera revalorisé annuellement en fonction de l’indice INSEE des prix à la consommation hors tabac - comprend a minima les services suivants : la tenue, la fermeture et, le cas échéant, l'ouverture du compte de dépôt, une carte de paiement à autorisation systématique, le dépôt et le retrait d'espèces dans l'agence de l'établissement teneur du compte, quatre virements mensuels SEPA, dont au moins un virement permanent, ainsi que des prélèvements SEPA en nombre illimité, deux chèques de banque par mois, un moyen de consultation du compte à distance ainsi que la possibilité d'effectuer à distance des opérations de gestion vers un autre compte du titulaire au sein du même établissement, un système d'alertes sur le niveau du solde du compte, la fourniture de relevés d'identités bancaires, un changement d'adresse une fois par an.

Commissions d’intervention réduites

L'offre permet également de bénéficier d’un plafond des commissions d'intervention, facturées en cas d’irrégularité de fonctionnement sur le compte, de 4€ par opération et de 20 € par mois contre un plafonnement de 8 € par opération, et 80 € par mois pour les autres clients.

Cette offre a été créée pour permettre aux personnes les plus fragiles d’accéder aux services bancaires minimaux avec des frais réduits en cas d’incidents

Reste à savoir si les banques vont jouer le jeu, tant quant à leur obligation de proposer cette offre que sur l’appréciation qui sera faite de la situation des personnes qui peuvent être concernées.

Si vous rencontrez des difficultés pour en bénéficier, n’hésitez pas à nous le faire savoir en envoyant un mail à ou un courrier à CLCV – 59 boulevard Exelmans – 75016 Paris.