Bandeau de la CLCV du Pays d'Arles

Consommateurs, locataires du Pays d'Arles :
contactez l'Union Locale de la CLCV
pour connaitre et faire respecter vos droits.

Les denières actualités de la CLCV

La CLCV dénonce l'augmentation du prix de l'électricité

La CLCV attaquera la hausse des prix de l'électricité devant le Conseil d'État

La commission de régulation de l'énergie (CRE) a recommandé à l'État d'augmenter de 5,9 % le tarif de l'électricité. Consultée par la CRE quelques jours avant sur ce projet, la CLCV a estimé qu'il s'agissait d'une proposition inacceptable pour les consommateurs particuliers, contestable selon les principes de la régulation et, par conséquent, attaquable juridiquement.

Si l'État venait à suivre la recommandation de la CRE, ce qui est l'usage, la CLCV attaquerait l'arrêté de fixation des tarifs devant le Conseil d'État pour demander l'annulation de la hausse des tarifs régulés de vente (TRV) et le remboursement aux consommateurs du trop-perçu par l'opérateur. Cela représentera une hausse de près de 100 euros par an en moyenne sur la facture d'un foyer abonné du tarif bleu d'EDF, dépensant 1 700 euros avec un chauffage électrique.

" Les consommateurs n'ont pas à payer plus cher pour sauver les opérateurs alternatifs "

Contrairement à ce qu'affirme la CRE, l'augmentation du tarif réglementé est ici largement décorrélée de l'augmentation réelle des coûts d'EDF. Nous sommes en droit de nous demander si celle-ci ne vise pas à sauver, entre autres, des opérateurs alternatifs de la faillite en surfacturant les ménages. Depuis un an, l'augmentation des prix de gros de l'électricité menace en effet leur rentabilité.
Pour l'association, la pénalisation du client final est une nouvelle démonstration de l'échec de la libéralisation du marché de l'électricité des particuliers. Il faut donc plaider pour une refonte plus régulée du système. L'augmentation devrait entrer en vigueur en mai ou en juin prochain. La CLCV combattra cette décision devant le Conseil d'État.